Le marché dynamique de la protection du poste client

Le marché dynamique de la protection du poste client

Les ranmsomwares très médiatisés en 2017 n’ont jamais réellement cessé de faire des dégâts dans les organisations. La menace plane toujours !

Selon une étude Vanson Bourne commanditée par SentinelOne

« En France, le nombre d’attaques par ransomware, dans les entreprises qui admettent en avoir subies, a progressé, passant de 52 % en 2016 à 59 % au cours des 12 derniers mois. Les entreprises touchées ont dû faire face en moyenne à 4 attaques durant cette période.

Si dans 53 % des cas, l’attaque la plus réussie a permis aux attaquants de chiffrer des fichiers, cela s’est révélé sans conséquence pour l’entreprise, soit parce qu’elle disposait de sauvegardes pour remplacer les données corrompues, soit parce qu’elle a été en mesure de déchiffrer les fichiers.
7 % des victimes n’ont pas trouvé de solution pour récupérer leurs données et 3 % ont préféré payer la rançon pour déchiffrer les données. »

En moyenne, 31 500 euros de rançon ont été payés par les entreprises françaises au cours des douze derniers mois. Mais l’impact n’est pas que financier : les dégâts se manifestent également au niveau de l’organisation avec notamment un changement de stratégie face à la menace (des mises à jour et des back-ups plus réguliers) et des nouvelles dépenses imprévues en cybersécurité.

Des investissements technologiques dynamiques
Les solutions de protection du poste client sont de plus en plus matures et peuvent être maintenant déployées en confiance au sein des entreprises. Nous le constatons depuis fin 2017 – et surtout 2018 avec l’adoption de telles solutions par nombre de nos clients – le dynamisme du marché se ressent dans l’évolution technique rapide des solutions proposées. De gros investissements sont réalisés pour les faire évoluer.

Les acteurs de l’antivirus traditionnel essaient également de faire évoluer leur offre en ajoutant des composants additionnels à leur solution historique. Ils sont néanmoins ralentis par le fait qu’ils ne peuvent scier la branche qui les fait vivre. Pour cette raison, ils rajoutent un module à une solution déjà existante sans remettre en cause l’existant. Dès lors, les problématiques de complexité et d’impact de performance ne sont pas améliorées.

interdata_91823227_Subscription_Monthly_M-768x306

En parallèle, une partie de ces acteurs ont ou vont tenter de gagner en vitesse de développement en faisant des acquisitions parmi les nouveaux entrants. Cependant, on peut estimer que le marché actuel est trop dynamique et en forte croissance pour arriver rapidement à une phase de consolidation.

Pour finir, certains acteurs indépendants ont pris une forte longueur d’avance avec une part de marché importante ce qui minimise également les possibilités d’achat à court terme. Dans tous les cas, les solutions de protection du poste de travail étant toujours tarifées sous forme d’abonnement, l’investissement et le risque associé pour une organisation restent relativement faibles .

*EPP : End Protection Platform

72b46eb69f47f0f1b87b4a673307d279FFFFFFFF